COMMUNIQUE DU 30 MAI 2018

 

         Chères adhérentes, Chers adhérents,

Le dossier ARISTOPHIL connaît de nombreuses avancées ces derniers temps.
CPARTI a rencontré  l’administrateur ainsi que les opérateurs de ventes retenus pour procéder aux ventes de vos indivisions.
Nous sommes également en contact avec la liquidation pour débloquer la restitution de vos AMADEUS.
                     I – Concernant vos AMADEUS
Suite à nos nombreuses démarches concernant le blocage de vos AMADEUS, nous traitons directement avec la liquidation qui semble vouloir faire avancer les choses afin de permettre la restitution de vos œuvres contrairement à ce que souhaiterait Aguttes.
Les choses semblent enfin avancer dans le bon sens.
Dans le cas contraire nous reprendrons les démarches contre la société Aguttes et les organes compétents.

SI lundi 4 juin nous sommes sans réponse permettant la restitution effective de vos œuvres, nous vous proposerons des modèles de courriers à transmettre au juge commissaire et à la liquidation pour faire valoir vos droits.

Nous en profiterons pour mettre sur le site CPARTI les engagements écrits d’Aguttes concernant le processus de restitution de vos œuvres qui ne sont pas respectés.

 

                       II – S’agissant des indivisions

1) Sur l’organisation des prochaines ventes :

Cela fait plus de 3 ans et demi que vous investisseurs, n’êtes destinataires d’aucune information officielle concernant la gestion et la vente de vos œuvres par la liquidation et l’administrateur.

Ce qui est intolérable.
Quatre maisons de ventes ont été retenues par l’administrateur pour vendre les œuvres indivises.
Nous sommes interpellés par la présence de DROUOT estimation qui n’est qu’un conglomérat de maisons de ventes et non une grande maison de ventes.
4 catégories de ventes sont prévues et notamment des ventes « à la sauvette » pour les œuvres mineures qui ne seront vendues qu’en ligne.
Nous nous étonnons de ce choix qui va à l’encontre de l’idée que les œuvres majeures tirent les œuvres mineures vers le haut.
Bien entendu, ce processus n’aura pour intérêt que de minimiser les frais des maisons de ventes qui ne se concentreront que sur les œuvres qui les intéressent.

Des ventes sont prévues pour le mois de juin

Le calendrier de vente proposé par Aguttes a déjà été modifié suite à la prise en compte des commentaires des experts du collège et des autres commissaires-priseurs. Ces derniers ont en effet constaté que ce programme était bien « trop chargé ».
Si nous ne pouvons qu’apprécier la prise en compte des avis extérieurs et la fin des décisions unilatérales d’un seul acteur, nous déplorons cette volonté de vendre le plus rapidement possible vos œuvres comme s’il s’agissait d’une braderie.

2) Sur la vente de décembre

CPARTI constate qu’en l’état, les indivisaires concernés par cette vente n’ont toujours pas été informés ou contactés par l’administrateur.
De plus, l’administrateur est encore dans l’incapacité de verser le produit de la vente aux indivisaires.

Dès lors, CPARTI constate que cette vente précipitée n’avait pas pour but de rembourser les indivisaires mais bien de permettre aux intermédiaires (notamment l’opérateur de vente) de se rémunérer.

Il est également important que vous soyez informés que les œuvres vendues représentaient plusieurs dizaines de millions en valeur d’investissements par les indivisaires.

En effet, les ventes (environ 3 millions)  ont globalement suivi les estimations (particulièrement basses) faites par Aguttes.
Ces estimations et ventes ne représentaient à peine 10 à 15% de la valeur vos achat (par exemple, une œuvre achetée 100.000 € était estimé à 10.000 €).

Le conseil « d’experts  » n’a pas souhaité répondre positivement à l’invitation de participer à notre dernière réunion.

Et pour cause, nous avons interpellé Me Hotte sur le rôle, la participation et sur l’organisation tel qu’il était prévu dans leurs domaines et force et de constater qu’effectivement Messieurs MAKET KRIEFF MITTERAND ne soient pas en capacité de remplir leurs fonctions telles que prévues dans le protocole d’accord signé par tous les intervenants.

CPARTI s’étonne également  de la revalorisation du cout horaire des membres de ce collège pour s’élever à 430 € HT de l’heure …+ 250 € de forfait de déplacement.

Sur notre demande nous avons réitéré notre proposition de les rencontrer et nous avons bien entendu qu’ Aguttes ne le souhaitait pas.
De quoi aurait-il peur ? Que nous relayons les questions que vous nous posez ?

3) Prise en charge des frais de garde et conservation des indivisions

Pour rappel, Aguttes facture pour l’ensemble des indivisions des frais de garde et de conservation pour 2.720.000 € HT.

Si le prix de revente de vos œuvres est inférieur à 30% tout ou partie de ces frais sont à votre charge (une partie du produit de la vente ne vous sera pas reversée à ce titre). Cette procédure a été validée par l’administrateur judiciaire Me HOTTE.

A titre d‘exemple, au vu des chiffres de la vente de décembre (par rapport aux prix d’achat) la quasi totalité des frais seront à la charge des indivisaires.

Concernant les indivisions BAUDELAIRE, les indivisaires ne seront pas facturés pour les frais de garde et conservation, CPARTI ayant obtenu une prise en charge complète de ces frais facturés par Aguttes par l’opérateur de vente OSENAT.

facturée par Aguttescomplète par l’opérateur de vente OSENAT.

 

                 III- UNE GRANDE NOUVELLE

L’administrateur a obtenu l’autorisation judiciaire de vendre les indivisions BAUDELAIRE par l’opérateur de vente OSENAT.

L’autorisation de cette vente a été un combat depuis plus de 2 ans par CPARTI.

CPARTI se réjouit de cette avancée et vous remercie de votre soutien.

L’ensemble des œuvres de ces indivisions sera vendu selon un calendrier spécifique qui sera établi par la maison de vente et l’administrateur.

Contrairement à la première vente de décembre ainsi que les prochaines, cette vente portera sur l’ensemble des œuvres des indivisions et non sur quelques belles œuvres sélectionnées par un opérateur de vente.

Les indivisaires pourront se faire une idée précise de la valeur de leurs biens.

Il est prévu (contractuellement) que CPARTI restera fortement impliquée dans tout le processus de vente de vos indivisions BAUDELAIRE afin de vous communiquer toutes les informations utiles concernant l’organisation et la réalisation de cette vente.

Cette vente particulière permettra d’établir un comparatif et sera également un étalon de ce qui pourrait être réalisé.

En effet les choix de communication, de promotion, de publicité, de lieux, de philosophie et de stratégie de vente seront complètement différentes et non imposés par un opérateur tiers…

Nous n’avons aucun doute que (ou nous espérons) que cette vente servira de modèle et de précédent pour la suite des ventes de vos indivisions.

Nous revenons vers vous, dés la semaine prochaine afin de vous apporter un complément d’infos notamment pour les indivisions De GAULLE ainsi que sur les ventes en ligne prévues et en fonction de l’actualité, donc très prochainement.

Toujours de plus en plus nombreux à nous rejoindre et nous témoigner de votre confiance, CPARTI vous en remercie.

Trés cordialement.
Le bureau

Laisser un commentaire