COMMUNIQUE DU 18 SEPTEMBRE 2018

                Chères Adhérentes, Chers Adhérents, CPARTI revient vers après une courte pause estivale.

Les semaines à venir devaient se révéler très importantes pour l’avenir de nos investissements.
I      LES INDIVISIONS

1) Concernant les ventes de juinCPARTI reste  toujours dans l’attente du compte rendu officiel des ventes qui ont eu lieu en juin et ce malgré de nombrueses relances auprés de Me Hotte.

 

Devant ce manque d’information, CPARTI est allé vérifier elle-même le résultat des ventes et force est de constater qu’aucune leçon n’a été tiré des précédentes ventes et nous constatons que de nombreuses œuvres sont restées invendues.
Vous pouvez trouver ces informations, par exemple pour la vente n°3 HEROS DE L’AVIATION en cliquant ICI
Lors de cette vente comportant de nombreux lots de SAINT EXUPERY seulement 14 œuvres ont trouvé preneurs sur les 75 proposées !
A titre d’exemple, sur les seules œuvres vendues, le brouillon autographe d’ANTOINE DE SAINT EXUPERY a été vendu 58.500 € pour un prix d’achat par les indivisaires de 410.000 € (lot n°86).
CPARTI vous conseille d’être particulièrement vigilant sur les informations retranscrites dans la presse qui ne se basent que sur les estimations réalisées par l’opérateur de ventes (qui sont particulièrement basses) et qui n’ont rien à voir avec le prix d’achat de vos œuvres.

2) Sur l’absence de paiement et d’information des indivisaires

La principale motivation de précipiter les ventes en décembre 2017 était de pouvoir commencer à indemniser les indivisaires.

Force est de constater que plus de 8 mois après, aucun indivisaire n’a reçu le moindre euro. La véritable priorité était sans doute de rémunérer les acteurs de cette vente au détriment des investisseurs.
        Comment cela peut il etre posssible ? c’est inacceptable !!

Plus généralement, CPARTI comme les indivisaires ne sont plus informés par l’administrateur. Depuis juin, CPARTI tente en vain d’obtenir des informations  de la part du l’adaministateur Me Hotte.Vous trouverez une lettre officielle sur le site questionnant l’administrateur sur de nombreux point que CPARTI lui a transmis la semaine dernière.

 

  (dans l’onglet lettres officielles).

3) BAUDELAIRE et la disparition d’œuvres

 

Grâce à un combat mené par CPARTI et son avocat (Me SELLIES) qui a duré presque deux ans, les indivisions BAUDELAIRE ont été confiées à un autre commissaire-priseur sélectionné par l’association en accord avec l’administrateur des indivisions Me Hotte.

 

                                   MAUVAISE SURPRISE OU REALITE ?
Cette restitution nous a permis de constater que d’importantes œuvres ARISTOPHIL ont disparues !
En effet, sur ces deux indivisions, des œuvres n’ont pas été rendues par l’opérateur de ventes AGUTTES. Il s’agit d’œuvres très importantes.
Nous ne comprenons pas pourquoi il a fallu attendre cette restitution pour se rendre compte que des œuvres ont disparu alors que le tri des œuvres est terminé depuis plus d’un an !
Pour rappel ces « tris » sont facturés plusieurs millions d’euros aux indivisaires.

Il est vrai que le mode de vente actuel, c’est à dire piocher les plus belles œuvres au sein de toutes les indivisions, ne permet pas aux indivisaires (ou à l’administrateur?) de se rendre compte de ces disparitions !

CPARTI a officiellement questionné l’administrateur et les liquidateurs sur ces œuvres et surtout sur les moyens qu’ils allaient mettre en place pour les retrouver.

CPARTI n’a pas encore obtenu de réponse.
Nous en ‘informons la justice.

 

II LES AMADEUS

Vous êtes de plus en plus nombreux à vous plaindre des démarches agressives de l’opérateur de ventes AGUTTES.
Suite à une demande expresse de Me AGUTTES par lettre recommandée et dans un soucis d’apaisement, nous avons supprimé une partie ce communiqué concernant ces agissements.
Nous insistons seulement sur le fait que vous restez seuls propriétaires de vos oeuvres et des décisions les concernant.

Dès qu’une solution officielle sera arrêtée, CPARTI reviendra vers vous pour vous la communiquer.

CPARTI constate une nouvelle fois qu’une vigilance de chaque instant est requise dans ce dossier complexe et nous remercions toutes les personnes, adhérentes de l’association, experts et autres pour leur soutient et les précieuses informations qu’elle nous transmettent et sans lesquelles son action serait impossible.

 

Nous n’hésiteront pas à mener une ou des actions de masse utiles afin de bouger les choses.
Vous pouvez compter sur notre détermination totale pour défendre et protéger au mieux vos droits et intérêts.

CPARTI ne renoncera pas à sa mission de protéger l’ensemble des investisseurs d’ARISTOPHIL malgré la complexité de cette affaire et des pressions qu’elle subit quotidiennement !Trés cordialement.

 

Le bureau

 

CPARTI
BP 90 002
54 601 VILLERS LES NANCY
WWW.C-PARTI.ORG
cparti@orange.fr

Laisser un commentaire