COMMUNIQUE DU 13 FÉVRIER 2018

Chères Adhérentes, Chers Adhérents.

CPARTI revient vers vous suite à la réunion du 22 janvier dernier qui s’est déroulée en présence de l’administrateur judiciaire Me HOTTE, les avocats de la liquidation Me Aguttes et d’autres représentants d’associations.

Ce fut une après midi houleuseCPARTI fut la cible de différents participants et pour cause.

Nous avons fait part de vos remarques, du dysfonctionnementet de la manière dont les décisions sont prises

 

De nombreux points ont été évoqués, notamment le bilan de la vente du 20 décembre 2017, les prochaines ventes à venir leur organisation et enfin les contrats AMADEUS.

L’administrateur devait nous transmettre un compte rendu de réunion. A ce jour nous n’avons rien reçu.

 

          I – Concernant la vente du 20 décembre

Comme nous vous l’avions déjà précisé dans notre précédent communiqué, cette vente a été particulièrement mal préparée, aux préjudices des investisseurs.

 

Ces faits ont été repris dans de nombreux journaux nationaux. Voir site C-PARTI.ORG.

Me Aguttes a d’ailleurs concédé que le fait d’intituler la vente :

<< ARISTOPHIL  a eu comme conséquence d’attirer bien plus de journaux à scandales que de rassurer des investisseurs potentiels >>

 

Il nous a également communiqué un document de synthèse concernant cette vente qu’il nous a demandé de ne pas vous communiquerVous pouvez vous le procurer à le demandant directement à Aguttes.

Cette vente n’aura pas été ce qui « devait être un signal fort afin d’initier les ventes futures. »

       + 50 % retirés de la vente
       + 30% invendus

         Des mises à prix particulièrement basses.

L’ensemble des participants ont apporté leur soutien et leur approbation au dire d’ Aguttes concernant cette vente, soit en confirmant les propos de Hotte et d’Aguttes, soit en restant muets.

Vous vous en ferez votre propre idée…

L’administrateur est toujours dans l’attente qu’Aguttes lui transmette un justificatif écrit confirmant que certaines œuvres importantes qui ont été retirées de cette vente au dernier moment (SADE et BRETON) ont bien fait l’objet d’une proposition d’achat.

CPARTI reste dans l’attente de la réponse de Me HOTTE concernant cette interrogation.

 

 

                II – Sur l’avenir des ventes

 

Cette première vente a été réalisée en dehors du protocole(devant assurer la protection des investisseurs).

Les prochaines devraient, nous l’espérons, le respecter.

Pour cela, d’autres maisons de ventes ont proposé leur participation.

Encore une fois, alors que le choix de ces maisons devait revenir à l’administrateur des indivisions, Me Aguttes avec le conseil d’expert ont décidé d’écarter des maisons pour des raisons personnelles.

Au final sur les 4 maisons restantes, 3 avaient déjà été proposées par Aguttes et une seule est spécialisée dans la vente de manuscrits….

Après avoir autorisé le tri dans vos œuvres indivises, Me HOTTE a entériné le choix fait par le conseil d’experts et d’Aguttes, à savoir le tri dans les maisons de ventes.(OVV).

             III – Sur la restitution des AMADEUS

Aguttes nous a fait savoir qu’il facturera 0,43% de la valeur d’achat des œuvres (ce qui peut représenter 10% de la valeur de votre œuvre au vu de ses estimations) pour les personnes s’inscrivant après le 1er janvier 2018.

Dans un premier temps nous ne comprenons pas pourquoi cet opérateur de vente qui a mis à plus de six mois de retard dans son planning de restitution des œuvres puisse avoir la décence de faire payer les investisseurs s’inscrivant tardivement sur son site.

Bien entendu ces coûts nous semblent particulièrement injustifiés, de nombreux frais sont fixes et déjà facturés pour 6 ans (par exemple les locaux).

Ces surfacturations doivent cesser et nous avons déjà informé la liquidation pour demander la justification de ceux- ci (courrier liquidation cliquez ici.).

Encore une fois nous allons agir au mieux et sans délai pour sauvegarder vos intérêts.

Aguttes a décidé de cesser la restitution de certaines de vos œuvres. Comme nous vous en avions déjà informé, il est parfaitement mensonger d’affirmer, comme il le fait, qu’il est seul désigné et compétant pour vendre vos œuvres AMADEUS.

 

Dès lors, il est inutile de s’inquiéter sur les restitutions, Aguttes ne pourra pas vous forcer à lui confier vos œuvres sans votre consentement.

Après lecture des mandats de ventes, proposés par Aguttes pour les Amadeus, CPARTI se réjouit de vous avoir préconisé un autre Opérateur de Ventes proposant des conditions de ventes bien plus protectrices et avantageuses pour vos intérêts.

 

 

                 IV- Questions Patrimoine Ecrit.

 

 

De nombreux adhérents nous questionnent sur les frais engagés auprès de la société PE.

Nous sommes d’ailleurs toujours dans l’attente du rapport financier de la société Patrimoine Ecrit (PE), comme le prévoyait leTGI, 30 jours après la signature du protocole.

A ce jour, comme le demande une autre association, rien.

 

Cela reste très important car de ce rapport, des décisions pourraient en découdre des préjudices pour tous les investisseurs.

 

Il est proposé que les sommes versées à PE par certains investisseurs soient considérées comme des avances sur indivisions. En conséquence, ces sommes seraient remboursées par l’ensemble des indivisaires.

En clair même ceux qui n’avaient pas ce choix de contracter avec cette société PE devront payer (cette somme serait prélevée sur le produit des ventes de vos œuvres) .

Bien entendu CPARTI s’oppose à cette solution complètement injuste en permettant à cette société et à ceux qui l’ont préconisé d’échapper à leur responsabilité au détriment des investisseurs.

Concernant les investisseurs AMADEUS ayant contracté avec PE, ils vous appartient de réclamer directement votre remboursement à cette société.

 

 

V – Sur la philosophie de CPARTI et notre engagement

CPARTI agit exclusivement et en toute indépendance dansl’intérêt des investisseurs.

 

Pour cela, nous vérifions chaque jour que vous ne soyez pas les victimes d’agents économiques profitant de la situation au détriment des vous : investisseurs.

CPARTI agit quotidiennement pour que vos œuvres soient vendues dans les meilleures conditions possibles.

Il serait dans l’intérêt de tous les investisseurs de pouvoir, enfin, constater par eux-mêmes ce qu’est une vente de lettres et manuscrits réalisée dans les règles de l’art avec des maisons de ventes compétentes qui, contrairement à Aguttes, n’auront pas procédé à un tri préalable des plus belles œuvres dans toutes les indivisions.

                    VI- Constitution partie civile

 

Nous vous réaffirmons notre préconisation de vous constituer partie civile dans ce dossier.
Cette démarche nous semble indispensable et nécessaire pour la défense de vos intérets.

 

                             VII- Ré-affiliation

 

CPARTI vous remercie de votre confiance qui se traduit par plusieurs milliers de ré affiliations qui se révèle indispensable à l’existence et aux actions menées par l’association.

CPARTI souhaite la bienvenue aux centaines de nouveaux membres venus grossir les rangs en 2018.

Ci-joint Bulletin adhésion 2018  cliquer ICI

     VIII- Information sur notre site C-PARTI.ORG

 

N’hésitez pas à vous rendre sur le site de CPARTI.ORG, afin de consulter l’ensemble des informations fourni par l’association

Très cordialement.

A bientot.

Laisser un commentaire